Joséphine Josnin

Une industrie du rêve

Édition - Illustration

Cette édition est une réflexion sur le rêve et plus précisément sur l’industrie du rêve. Et si cette machine de l’inconscient, par un choc ou un accident X intervenant dans le réel se mettait en grève ? Le but de ce projet est de s’interroger sur de nouveaux besoins susceptibles d’être développés dans quelques années. La société Dream time offre ses services pour accompagner les personnes qui ne peuvent plus rêver. Elle propose de simuler le système inconscient en panne, via une puce nommée XB-3000.

Le concept

Ce concept de puce est fabriqué sur des chaînes de production par des manutentionnaires. Le processus de fabrication, exposé dans le manuel XB-3000, décline les programmations des différentes tâches à effectuer pour l’élaboration du produit fini à partir d’une matière première. Une usine rattachée à la société confectionne ensuite les pièces indispensables à la réalisation de chacune des phases / séquences de production. Ces programmations dans le process sont intitulées « circuits de production ».

Le mémoire

L’activité de l'inconscient semble étroitement liée à l’idée de production. En effet, le rêve à l'instar de l’industrie est une activité de l’homme, qui par analogie transforme la matière première de l’inconscient dans le but de « construire un édifice » : le rêve. L’interprétation ayant cette « fonction utile » d’analyser les messages de l’inconscient. Ainsi, tout au long de ce mémoire, j'ai cherché à comprendre s'il existait une industrie du rêve, à m'interroger sur cette dialectique entre inconscient et instrumentation (le passage à un genre de machine) ainsi qu'à comparer les nouvelles dimensions du rêve au développement des progrès de la science. En effet de l’intelligence artificielle au stockage de données de souvenirs et de rêves, comment s’interroger sur cette nouvelle industrialisation de la pensée ?


Télécharger le mémoire